Accueil > Veille > La fin du « tout-Microsoft » dans les administrations françaises (...)

La fin du « tout-Microsoft » dans les administrations françaises ?

samedi 12 mars 2022, par Jean-Luc GENET

La fin du « tout-Microsoft » dans les administrations françaises ?
Le directeur interministériel du numérique de l’État interdit aux agents publics d’utiliser Microsoft 365

Par Valentin Cimino - @ciminix
Publié le 24 septembre 2021 à 08h11 - Mis à jour le 1 décembre 2021 à 17h26

Le directeur interministériel du numérique de l’État (DINUM), Nadi Bou Hanna, a publié une circulaire le 15 septembre pour demander aux administrations françaises de ne plus migrer vers la suite bureautique de Microsoft hébergée dans le cloud Microsoft 365. L’État s’inquiète de la sécurité des données et veut en finir avec le « tout-Microsoft ».
Microsoft 365 n’est plus en conformité avec la doctrine cloud française

Si l’administration française se tourne massivement vers le cloud depuis plusieurs années, le directeur interministériel du numérique de l’État a décidé d’intervenir pour protéger les « données sensibles » dont disposent plusieurs agents publics. Selon la circulaire publiée il y a quelques jours, ces données ne doivent plus être hébergées sur les services cloud de Microsoft 365, pour les protéger d’une éventuelle faille de sécurité ou même d’une utilisation abusive des services de renseignement américains.

suite https://siecledigital.fr/2021/09/24/etat-francais-micorost-365/


Voir en ligne : La fin du « tout-Microsoft » dans les administrations françaises ?